Principe de la protection cathodique

La corrosion est un processus naturel d'un métal à revenir à son état initial de minerai.
L'exemple le plus connu est celui de la rouille de l'acier. La corrosion est un processus électrochimique qui se produit dans un électrolyte (eau,sol,etc ) et qui se traduit par la dégradation des zones anodiques au profit des zones cathodiques à la surface du métal.

Les zones anodiques et cathodiques sont à des potentiels différents du fait des hétérogéneités du métal ou de l'électrolyte.D'autres phénomènes comme les courants vagabonds peuvent créer des zones anodiques et cathodiques sur une méme structure .

Si le métal à protéger est rendu plus négatif qu'une certaine valeur ( critère de -850mV /CuSO4Cu ), la corrosion deviendra négligeable.

Le courant externe à appliquer pour polariser peut étre généré par deux méthodes,les anodes galvaniques ou le courant imposé.

Anodes galvaniques: Les anodes galvaniques ou sacrificielles produisent un courant qui va se déplacer de l'anode vers la cathode (structure) à l'intérieur de l'électrolyte.Les métaux utilisés doivent étre plus électronégatifs que l'acier tels que le Magnésium et le Zinc pour les sols ou l'Aluminium dans l'eau de mer.

partenaire

Courant imposé: Le courant est fourni par un générateur de courant continu tel qu'un transformateur-redresseur. Le pole négatif est relié électriquement à la structure à protéger et le pole positif à des anodes telles que le graphite, le ferrosilicium ou les anodes en TiMMO.

partenaire

Le critère de potentiel peut étre plus négatif que -850 mV en présence de bactéries sulfato-réductrices ou moins négatif en fonction de la résistivité des sols.
Toute structure métallique enterrée ou immergée dans un électrolyte conducteur (eaux , sols ,etc) peut étre protégée cathodiquement.
Les applications de la protection cathodique sont : les canalisations, les navires, l'acier dans le béton, les surfaces internes des réservoirs, etc...